• Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

     

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

    Comme j'ai enfin la satisfaction de réussir à chaque fois mes cuves de feuilles de pastel fraîches, j'ai décidé d'en profiter pour tenter de nouveaux apprentissages, et entre-autre la technique du shibori.

    Pour commencer, j'ai visionné des tas de sites sur internet, des blogs, des tutos, vu des dizaines de photos pour comprendre comment ça marche, cette manière de 'réserver' du blanc quand on trempe dans une cuve.

    Et j'ai imaginé un premier projet, avec des dessins réguliers... Pas du tout sûre de mon coup!

     

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

    Sur ma robe, j'ai tracé des emplacements des futurs motifs, puis je les ai froncés avec un fil solide.

     

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

    La cuve s'est bien passée, c'était un peu étrange le volume de cette robe quand tous les fils étaient tirés, j'ai oublié de faire une photo... j'y penserai la prochaine fois !! Ensuite j'ai laissé s'oxyder la couleur, puis rincé, et retiré les fils.

     

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

    Premier essai convaincant!! Il y a encore des tas de motifs de shibori que je voudrais essayer.

    Il faudra que je tente d'en mêler plusieurs différents sur un même ouvrage!

    Voici la robe une fois sèche:

     

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

    Apprentissage du shibori... avec des feuilles de pastel fraîches

     

    Elle a changé de style!

    Tout à fait portable cet été, non? :)

     

     


  • Commentaires

    1
    Alaric
    Lundi 11 Juin à 23:10

    Bonjour,

    Je débute avec la teinture médiévale, et je voudrai savoir comme on réalise un deuxième passage dans le bain de teinture déjà souillé de sel d'alun, vinaigre,... etc?

    Merci d'avance de me répondre sur alaric.tetu@live.fr

     

    je fais de la reconstitution médiévale 11ème siècle et j'ai besoin d'aide pour évoluer mon atelier...

     

      • Mardi 12 Juin à 16:14

        Bonjour,

        Il n'y a aucune utilisation de vinaigre en teinture végétale. On mordance les fibres dans un premier bain, d'alun par exemple, et ensuite on les rince avant de les plonger pour la cuisson dans le bain de teinture. Le bain n'est absolument pas "souillé "comme vous dites lorsque vous retirez ce premier textile teint. et s'il reste de la couleur, vous pouvez recommencer une autre cuisson avec un autre textile, mais qui du coup, sera plus clair à la fin de la teinture. Attention, vous avez posé votre question à la suite d'un article sur les cuves de bleu au pastel, et là, il ne s'agit pas du tout d'un 'bain' de cuisson de teinture, mais d'une cuve, ce qui est radicalement différent!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :